Il pleut bergère

Il pleut il pleut bergère
Mets donc ton capuchon
Il pleut bergère
Sèche tes lamas blonds
Il pleut il pleut il pleut
Tu n’as plus de moutons
Tes champs font le dos rond
Tes pieds sont embourbés
Et ton avenir fond

Il pleut il pleut bergère
Reste dans ta maison
Il y a trop d’eau dehors
Les rues font des rebonds
Les sources, des crevaisons
Tu n’as plus ni moissons
Ni blé ni lamas blonds
Ils ont dégringolé
Dans des vides profonds

Tu pleures tu pleures bergère
Tes larmes sont de plomb
Le ciel s’est écrasé
Sur ta tête sous tes pieds
Il ira s’engouffrer
En traînantes goulées
Dans des canaux obscurs
Dans des mers insondables
Dans un temps qui se rompt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *