Instabilité

Ici et là, il y a ce magnifique espace dans lequel on peut jouer. Le prendre comme partenaire de danse est sans égale. On est certains que l’espace nous recevra sans émettre d’objection, ou si peu. Après tout, c’est notre monde, amical et invitant. Parfois on devient instables et méfiants, et on essaie de contrôler l’impermanence, se montrant délibérément indignes de confiance et se demandant, par la suite, pourquoi on ne peut jamais avoir foi en rien. La vérité de l’impermanence est suffisante, sans qu’on l’apesantisse. Il y a une différence entre la drôlerie et le ridicule.

Monica Hathaway, 14 avril 1996
traduction Maryse Pelletier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *