Où?

J’ai parcouru des pans d’espace et de temps pour localiser les peuples et l’endroit appelé Shangri La, avec des siècles et des siècles de labeur et de privations devant et derrière moi. Toutes sortes d’êtres sont apparus à ma vue : l’enjôleur et le bien nanti avec leurs salles de conférence et leurs salons de massage ; le sournois sans morale et sans entrave ; l’adorateur des dieux argent, sexe et pouvoir ; le voleur et l’avare, l’infirme, le malade, le pauvre, celui qui naît et celui qui meurt ; les prophètes qui, debout sur leur piédestaux, annonçaient l’avènement de la terre promise dans un futur brumeux, ou ceux qui racontaient que nous sommes en plein Shangri La.

À chaque regard, j’ai vu des hommes bons qui obéissaient aux lois, j’ai vu des hommes sournois qui trompaient, volaient et démolissaient les lois de leurs mâchoires puissantes. Ils tournoyaient dans les larmes qui emplissent les conduits de l’œil, se heurtant les uns aux autres dans leurs efforts pour trouver le sentier d’où ces larmes jaillissent, et qui est connu comme la rivière de la compassion. Le bassin où coule cette rivière est situé là où tous les êtres et non-être naissent et meurent, et apparaît et disparaît au moindre clignement de l’œil qui reflète les visions de celui qui regarde.

Monica Hathaway M.103
Traduction Maryse Pelletier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *